30 octobre 2020

Un navire échoué dans une tour pour évoquer l’urgence climatique

Spread the love
La ville du futur cohabitera-t-elle avec les ruines de l’industrie carbonée ? Fin septembre, deux artistes designers ont présenté un projet d’architecture original.

Fabriquer des meubles avec des morceaux d’avion, porter des cargo pants, réinvestir les friches industrielles… Un bruit de fond post-apocalyptique envahit la mode et le design. Après avoir animé le mouvement Extinction Rebellion, l’angoisse de la fin du monde contamine désormais l’architecture. Le 20 septembre, deux artistes designers ont présenté un projet de tour atypique destiné à la ville de Prague (République tchèque) et au quartier Nové Butovice.

Baptisé “Top Tower”, le projet de tour a été conçu par le sculpteur David Cerný, l’architecte Tomáš Císar du studio Black n’ Arch et l’entreprise Trigema.

Une hauteur de 135 mètres

Baptisé “Top Tower”, le projet de tour a été conçu par le sculpteur David Cerný, l’architecte Tomáš Císar du studio Black n’ Arch et l’entreprise Trigema. Avec une hauteur de 135 mètres, la construction se distingue par son design : une gigantesque carcasse de navire commercial semble s’être échouée sur l’immeuble.

Son hélice pend dans le vide et sa couleur orangée évoque la rouille. Le squelette du bateau reste une (belle imitation). Les artistes derrière le projet souhaitent alerter sur le réchauffement climatique : le projet évoque un navire qui aurait percuté une tour avec la montée des eaux. Il faut dire que le secteur maritime est particulièrement polluant.

En réalité, le faux bateau abritera à son sommet une plateforme d’observation ouverte au public. Le reste de l’immeuble est destiné à accueillir des bureaux, des magasins et des logements. Avec la certification environnementale LEED, l’immeuble serait équipé d’un système de récolte des eaux de pluie. Le coût du chantier est évalué à 85 millions de dollars. La construction pourrait débuter dès 2021 pour être finie en 2024.

usinenouvelle.com