Poésie

Nuit

Aimée, unis ton coeur au mien pendant la nuit :que dans notre sommeil ils dissipent l’obscurcomme un double tambour combattant dans le boiscontre l’épais rempart du feuillage mouillé. Nocturne traversée, sommeil aux braises noiresinterceptant le fil des raisins de la terreainsi qu’un train absurde en sa ponctualitéet sans cesse traînant l’ombre et les pierres froides. Mon […]