8 avril 2020

Pablo Neruda

2 min read

Petite, hier tu as dû recevoir un journal, et dans celui-ci, un poème de l’absente (tu es l’absente). As-tu aimé, petite ? Es-tu convaincue que je me souviens de toi ? En échange,...

1 min read

Femme, j'aurais été ton fils, pour avoir bu lait des seins à partir d'une source, pour vous regarder et se...

1 min read

Aimée, unis ton coeur au mien pendant la nuit :que dans notre sommeil ils dissipent l'obscurcomme un double tambour combattant dans...

1 min read

J'ai faim de tes cheveux, de ta voix, de ta bouche,sans manger je vais par les rues, et je me...