Poésie

Tu ne ressembles à personne …

Tu ne ressembles à personne depuis que je t’aime. Laisse-moi t’étendre parmi les guirlandes jaunes. Qui inscrit ton nom avec des lettres de fumée parmi les étoiles du Sud ? Ah laisse-moi me souvenir comment tu étais alors, quand tu n’existais pas encore. […] Maintenant, maintenant aussi, petite, tu m’apportes du chèvrefeuille, et jusqu’à tes […]